Qui a profané les tombes au cimetière de Monein ?

Plusieurs cimetières ont été profanés depuis ce weekend dans les pyrénéens plus précisément à Monein et dans d’autres communes.

Cinq tombes ont été profanées au cimetière de Monein ce week-end. A Bearn, deux autres tombes ont été dégradées et à Aubertin aussi, des tombes ont été détruites.

Cinq tombes ont été saccagées à Lescar. « Aucun écrit, d’épigraphes, n’ont été laissés, mais il n’y avait que les caveaux qui avaient été ouverts, détaille le maire de l’agglomération, Christian Laine. Il ya certains cercueils qui ont été détruit, d’ailleurs, la police a trouvé un bout de bois près de l’un des cercueils »

Des profanations à Aubertin

Mais les auteurs de ces actes de vandalisme ne se sont pas arrêtés aux villes citées plus haut, puisqu’ils se sont attaqués une semaine après aux cimetières situés près des coteaux du Jurançon. « Les ossements n’ont pas été déplacés par contre, les tombes ont été cassées souligne Florent Bernadas, conseiller municipal d’Aubertin. On a vu plusieurs stèles entrouvertes, des dalles mal placées, des croix mises à l’envers, des vases cassés. »

C’est une habitante qui se rendait au columbarium au cimetière qui a remarqué ces actes. Aussitôt, elle a lancé l’alerte. « Elle s’est aperçue que l’urne de son époux avait été cassée au sol. De nombreuses portes du columbarium ont été détruites. » À part les bris, ce sont plus de dix tombes qui ont été détériorées. « Nous avons encouragé les familles à porter plainte », ajoute le conseiller municipal. L’enquête sera diligentée par les gendarmes de Gan.

« Ces actes doivent être l’œuvre d’un groupe bien organisé »

La semaine dernière, pendant le week-end, c’est le cimetière de la commune de Monein qui a été la cible des casseurs. La bas la scène est encore plus grave, car il ya eu des ossements qui étaient hors des cercueils.

Vu le nombre d’actes de profanations qui ne fait que s’élever, le parquet a considéré qu’il s’agit d’un seul et unique groupe qui mène ses actes. Pour ce faire, elle a réunit ces trois actes dans une seule enquête. L’affaire est entre les mains de la brigade de recherche de la gendarmerie d’Oloron.

Le coût de la rentrée 2016 serait plus cher pour les étudiants

La Fage qui mène chaque année, une étude sur le coût de la rentrée étudiante, a évoqué une hausse de 1,01% aggravée surtout par les dépenses courantes et les loyers.

Les étudiants vont devoir faire avec, la rentrée 2016 sera plus cher que celle de l’année 2015. Rappelons que l’Unef avait déjà publié le 16 août, un rapport sur le coût de la rentrée 2016. C’est maintenant au tour de la Fage de dévoiler ses résultats.

La rentrée 2016 coûtera 1,01% de plus pour les étudiants soit 2359,85€, par rapport à la rentrée 2015, révèle l’étude qui indique aussi qu’un écart moins coûteux est noté entre la région parisienne avec 564,73 euros et la province où le coût est de 2 282,64 euros.

Cette hausse est expliquée surtout par la croissance de l’alimentation et des produits de la vie quotidienne fixée à + 3,43 % et celle des loyers établis à + 1,41%. « La hausse des loyers en Ile-de-France est réduite grâce à un encadrement des loyers dans Paris », souligne toutefois la fédération. En 2015, la première enquête affichait une réduction importante du coût de la rentrée de 6,80%, provoquée surtout par l’encadrement des frais d’agence immobilière qui occasionné une baisse moyenne de plus de 42% des coûts des prestations des agences au cours de la location d’un appartement.

Les classes moyennes accusent le coup

Quant aux frais relatifs à la sécurité sociale, à la rentrée des droits d’inscriptions et au ticket RU », la fédération a apprécié cette année, une hausse équilibrée de 0,52%.

Par contre, la Fage est préoccupée par « une fragilisation servile » des étudiants, tout en indiquant qu’un sur quatre est obligé de travailler pour s’en sortir. Toutefois, elle demande que le système de bourses actuel soit revu pour venir en aide aux étudiants qui proviennent des milieux modestes « car ils accusent le coût face au système ».

Une famille d’Albanais, menacée par la mafia, et sur le point d’être expulsée

Alors qu’elle est sur le point de se faire expulsée par la justice, la population du village de Valleraugue se dresse contre la décision de justice.

Il s’agit d’un petit village habité par près d’un millier d’habitants dans les Cévennes gardoises. Une famille d’Albanais, habitant la commune depuis trois ans, fait l’objet d’une menace d’expulsion.

D’après France Bleu, cette famille a été sommée de quitter le territoire français, une information également appuyée par le tribunal administratif de Nîmes.

Face au refus de leur droit d’asile, le père Alfred, son épouse et leurs quatre enfants, dont l’âge varie entre 7 et 13 ans, ont déposer un recours, mais la démarche ne fera pas l’objet d’une suspension, et ordonne l’expulsion de la France.

Cette famille ne s’imagine pas repartir en Albanie où ils font l’objet d’une menace venant de la mafia et un pays où ils ont été agressés.

. « Je souhaite vivre ici. L’Albanie, c’est fini », a indiqué le père de famille à France Bleu. Originaire d’Albanie, ce dernier fut policier assez présent dans la lutte contre les mafias.

Pour ce faire, la population a décidé de s’opposer à cette décision d’expulsion. De plus Alfred, effectue des plantations sur un terrain qui lui a été proposé en location.

L’Assurance Maladie : Attention aux mails malhonnête

Les assurés devront faire attention désormais, et devront faire attention, l’Assurance Maladie des Alpes-Maritimes averti ceux-ci contre l’envoi des mails frauduleux. Pour ce faire, ils doivent se connecter au site ameli. Quand ils sont envoyés, ces mails ressemblent à des mails qui proviennent de l’Assurance Maladie et se servent de son logo officiel et présente un lien du site ameli.

Renvoi vers un site frauduleux

En fait, ces mails contiennent un mail qui propose une redirection vers un site qui outre passe, le site ameli, mais il serait en fait, un site frauduleux dont le but est de récupérer des informations bancaires ou encore des preuves d’identité (carte d’identité, permis de conduire, et de domicile et autres…

En plus, il est interdit de répondre à ces mails c’est en fait une méthode visant à escroquer les internautes appelé phishing. Cette technique vise à récupérer les informations secrètes et de les réutiliser.

Les conditions

Les personnes qui ont été victimes d’escroquerie par hameçonnage, doivent le signaler sans tarder sur la plateforme « Pharos » plateforme d’harmonisation, d’analyse de recoupement et d’orientation des signalements).
Grâce à cette plateforme, il sera possible de signaler les sites qui contiennent des informations illicites mais qui reçoivent aussi le phishing.

Démantèlement de plusieurs fraudes à l’assurance maladie évaluées à 7 millions d’euros en 2015

Ce jeudi, l’Assurance maladie de Normandie a dévoilé ses chiffres de lutte contre les fraudes identifiées sur les cinq départements faisant partie de la Normandie.

Ces chiffres sont évalués à 6 896 787 euros pour l’année 2015. Ce résultat est cependant moins important que celui de 2014 où une vaste fraude élevée à 7,9 millions d’euros a été détectée dans plusieurs Caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) de la Normandie. « Cette baisse ne signifie pas que la fraude a baissé, souligne Stéphane Holé, le dirigeant de la Caisse primaire d’assurance maladie de l’Eure. En 2014, nous avons traité plusieurs dossiers contenant souvent des montants élevés à 600 000 € pour un dossier unique ». En 2015, près d’1 165 fraudes ou pratiques excessives avaient été découvertes sauf que le nombre de dossiers traités n’a pas changé comparé à 2014.

Globalement, la part de la fraude fixée à 8,1 milliards d’euros, occupe moins de 0,1% des dépenses de la Sécurité sociale pour l’assurance maladie.

Plusieurs cas de fraude en Seine-Maritime

Les caisses les plus concernées par la fraude sont celles de la Seine-Maritime. Dans cette région, 2,2 millions d’euros de fraudes ont été découverts. Les caisses concernées sont celles de Dieppe, Rouen, Elbeuf.

5 conseils qui feront payer votre locataire

Acheter et mettre en location un logement n’est pas toujours une mince affaire. Afin de se prémunir des possibles impayés, mieux vaut appliquer quelques judicieux conseils. Que vous louiez une maison ou un appartement, vous avez le droit, en tant que propriétaire, de prendre des précautions et des mesures en vue de faire payer votre locataire.
Acheter en vue de louer son bien ne sera plus un casse tête !

Choisir son locataire

Avant de louer votre bien immobilier, les visites de vos potentiels locataires peuvent être nombreuses. Prenez le temps de sélectionner les profils qui vous semblent en mesure de vous payer les loyers.
En tant que bailleur, vous êtes en droit d’exiger les 3 dernières fiches de paie de votre futur locataire ainsi que sa déclaration d’impôt sur le revenu.

Son contrat de travail peut également être demandé afin de se renseigner sur la durée de son embauche.

Sachez qu’il est d’usage de louer un bien immobilier lorsque les revenus mensuels du futur locataire atteignent au moins 3 fois le montant du loyer.

Dresser un contrat en bonne et due forme

Dans ce document écrit qu’est le contrat de location, précisez quel jour du mois le locataire doit payer son loyer. Faites le payer à l’avance, c’est à dire en début de mois pour le mois à venir.

Vous pouvez également mentionner dans ce contrat que le locataire vous devra des intérêts en cas de retard de paiement.

Enfin, si vous avez plusieurs locataires (un couple par exemple), ajoutez dans le contrat qu’ils sont solidairement responsables au cas de loyers impayés.

Relancer le locataire en cas d’impayés

Avant d’entamer une procédure, il est de bon ton de directement contacter son locataire, soit par téléphone, soit par courrier ou par mail, afin de trouver une solution à l’amiable en ce qui concerne les loyers impayés.
Ensemble, locataire et bailleur peuvent s’arranger pour échelonner la dette, par exemple.
Vous pouvez également, sous certaines conditions, solliciter la caution afin de vous faire payer.

N’oubliez pas de poser, par écrit, les termes de l’accord dans un document daté et signé par les deux parties.

Faire appel à des dispositifs d’aide

SOS impayés de loyers – 0 805 160 075 – est un service téléphonique gratuit mis en place depuis quelques années par le Ministère du Logement. Il permet aux locataires et aux propriétaires de bénéficier de conseils éclairés et d’un accompagnement adapté à leur situation grâce à une mise en relation rapide avec un juriste de l’ADIL (Agence Départementale d’Information sur le Logement).

Ce service renseigne les propriétaires en amont sur certaines précautions à prendre lors de la signature du bail afin de limiter les risques d’impayés.

En tant que propriétaire, vous pouvez également orienter vos locataires vers des dispositifs d’aide comme le Fonds de solidarité pour le logement (FSL). Le FSL permet d’apporter une aide financière à des locataires en difficulté pour faire face aux charges liées à la location d’un appartement ou d’une maison.
Pour solliciter une telle aide, le locataire devra se tourner vers le Conseil général du département.

Faire appel à un juge

Si les solutions amiables n’aboutissent pas, vous avez toujours le possibilité de faire appel à un avocat afin d’aller chez le juge de paix.

Vous devez simplement déposer une requête et laisser un huissier s’occuper de la convocation de votre locataire.

Avec une telle mesure, vous pourrez évidemment demander le remboursement des loyers impayés. Mais, vous pourrez également ordonner la résiliation du contrat de location.

M6 recherche des figurants pour le tournage de la nouvelle série policière dans les Pyrénées

Le tournage, en compagnie de Charles Berling, Robinson Stévenin, Pascal Greggory, et autres va commencer le 15 février. Plusieurs scènes seront tournées à Artouste, en vallée d’Ossau

Flairer l’air d’un tournage et pouvoir rencontrer les acteurs, à cet endroit comme Robinson Stévenin, Charles Berling, Julia Piaton, Pascal Greggory, et Anne Le Ny serait une occasion à ne pas rater

En fait, dans le cadre du tournage de sa nouvelle série policière, intitulée Glacé, M6 est à la recherche de figurants. De plus, le démarrage du tournage est prévu pour le 15 février. De nombreuses journées sont programmées à Artouste, en vallée d’Ossau, ainsi qu’à Arrens-Marsous (65), Luchon et Toulouse (31), jusqu’au 13 mai.

Ce thriller comportant six épisodes, dont la réalisation sera faite par Laurent Herbiet, est une adaptation du roman de Bernard Minier.

Les opérateurs, ont repéré plusieurs endroits plusieurs semaines auparavant en Béarn. L’office de tourisme de Laruns-Artouste a donc été saisi par une demande quelque peu bizarre : l’équipe de tournage recherchait en fait, une vieille cabane ou grange « un peu singulière », avec un sol non cimenté afin d’y enterrer un cadavre…

La production a également penché son dévolu sur les installations de la Shem (Société Hydro-Electrique du Midi) et au téléphérique d’Artouste.

Les gendarmes seront incarnés par des figurants

Dans un communiqué, Gaumont Télévision a publié différents profils de figurants. Avec en sus, les figurants censés faire figure à l’écran, des personnes sont aussi recherchées pour l’interprétation de petits rôles de figuration.

De ce fait, il y aura, des hommes ou des femmes âgés de 25 à 50 ans, d’apparence sportive, certainement militaire, interpréterons des gendarmes ou des techniciens TIC. L’expérience de ces métiers est un avantage, souligne Geaumont Télévision, pour porter une arme surtout.

Par ailleurs, des hommes âgés très sportifs seront indispensables pour le tournage des épisodes le 22 février et 4 mars à Arrens-Marsous . ils incarneront des surveillants pénitentiaires, des infirmiers, des aides-soignants en hôpital psychiatrique et des ambulanciers.

Air France : une grève en prévue pour le 28 janvier (CGT)

«En 2016 aussi, nous ne lâcherons rien».

La CGT ne badine jamais quand il faut tenir parole,  le syndicat invite le personnel d’Air France à entrer en grève le 28 janvier, jour o* le premier comité central d’entreprise (CCE) est organisé, dans un communiqué publié ce vendredi. Dans la liste des revendications engendrant ce mouvement, l’arrêt des licenciements et des poursuites judiciaires dans l’affaire de la «chemise arrachée».

L’Ugict-CGT, qui veut réunir le personnel au sol et navigant, invite à faire grève pour refuser « licenciements et à la sous-traitance», et à la «filialisation». Dans les deux années, à venir Air France risque de supprimer 3000 postes. Un millier de départs sont déjà prévus pour 2016 et 2000 en 2017, si la direction ne parvient à aucun accord avec ses pilotes dès février.

«Injustement licenciés»

Un projet de filiale continentale a également a été revisité en novembre sous appelé Transavia Périphérique, après avoir abandonné le projet Transavia Europe qui avait en partie conduit à une grève importante des pilotes durant deux semaines en septembre 2014. Air France-KLM a de ce fait annoncé la création d’une base à Munich (sud de l’Allemagne), qui sera dirigée par Transavia Holland.

La CGT exige aussi que les plaintes soient retirées et que les poursuites judiciaires soient arrêtées contre cinq salariés traduits en justice pour «violences» contre deux cadres et des vigiles, lors d’un comité central d’entreprise (CCE) dédié le 5 octobre à une réorganisation. Elle demande que ces travailleurs soient réintégrés, car ils jugent que leur licenciement est injuste. 

Le scandale des moteurs truqués de Volkswagen n’en finit pas d’accoucher des souris à Bruxelles et chez Bosch

Ce mercredi, de rebondissements ont été enregistrés à propos des moteurs truqués de Volkswagen suite à une enquête des services antifraudes de l’UE contre le géant automobile et une autre menée par la justice allemande contre le fournisseur Bosch.

D’après l’AFP, l’Office européen de lutte antifraude (Olaf) a indiqué à avoir procédé à l’ouverture d’une procédure contre Volkswagen. Le journal allemand Süddeutsche Zeitung (SZ) était le premier a évoqué cette enquête qui repose sur l’utilisation éventuellement malhonnête de crédits octroyés par la Banque européenne d’investissement (BEI) à Volkswagen au cours de ces 25 dernières années.

Le SZ parle de crédits européens reposant sur 4,6 milliards octroyés à Volkswagen depuis 1990, afin de financer la recherche et le développement de moteurs propres.

Le service de communication d’Olaf n’a pas souhaité commenter l’enquête en cours et souligne que l’ouverture d’une enquête n’annonçait pas mécaniquement qu’il y ait eu fraude.

Volkswagen a admis depuis trois mois avoir doté les moteurs diesel de 11 millions de voitures dans le monde d’un programme qui permet de fournir de faux résultats des tests antipollution, un tumulte qui provoqué une crise chez le constructeur et une affaire remplie de rebondissements.

En Allemagne, le parquet de Stuttgart (sud-ouest) dirige une enquête tournant autour de la participation de l’équipementier Bosch, qui fournit à Volkswagen les programmes pour ses moteurs.

«Nous enquêtons contre X. Il s’agit d’une entreprise qui pourrait avoir fourni une assistance à un grand constructeur automobile en livrant un logiciel, et il est clair que cette personne (X) que nous ne pouvons pas la porte-parole du parquet encore identifier doit être dans le périmètre de cette entreprise», a déclaré la porte-parole du parquet à l’AFP.

Cependant, elle n’a pas évoqué les noms de Bosch ou de Volkswagen noté dans la presse allemande, pour des raisons de confidentialité, mais n’a pas non plus nié qu’il s’agisse bien des deux entreprises.

Yahoo! Commence scinde ses activités

Le conseil d’administration a expliqué qu’il garde sa participation dans Alibaba le leader chinois du commerce en ligne et compte transférer l’ensemble de ses autres actifs dans une seconde entreprise.

C’est ce qu’on peut appeler par un changement de stratégie pour Yahoo!, une stratégie qui vient ici, humilier son PDG, Marissa Mayer. La société de Sunnyvale (Californie), qui n’arrive pas à croitre, réclamerait des offres pour vendre ce qui est le centre de son activité: son portail de recherche et ses sites et applications comme Yahoo! Mail et Yahoo! Finance, toujours très connues par un milliard d’internautes. Le conseil d’administration du leader du secteur internet n’a donc pas voulu aller dans la direction choisie par sa présidente.

Ce mercredi, le groupe a indiqué que «le conseil va maintenant réfléchir sur des alternatives au projet de scission» et voudrait dorénavant créer une nouvelle entité dans laquelle il va transférer tous ses actifs, à part la participation qu’il possède dans le leader chinois du commerce en ligne, Alibaba, qu’il ne souhaite pas quitter. Ainsi, Yahoo! Va vers une cession de ses activités classiques. «Les actifs et passifs de Yahoo! A part la part dans Alibaba seraient transférés à une société qui vient d’être créée, dont le capital sera partagé suivant les actionnaires de Yahoo!, produit en deux sociétés cotées distinctes», annonce le groupe. Ces décisions arrivent après une semaine de délibérés vives.

Un élément important a poussé les administrateurs à refuser la mesure fixée par Marissa Mayer: on se demande toujours si la vente des 15 % que Yahoo! détient dans Alibaba peut se faire sans la paye par l’entreprise d’une taxe sur la plus-value de 10 milliards de dollars. Une telle charge rendrait le protocole peu sage, mais le fisc américain a toujours son point de vue sur ce point important.