France : La présidence ne voit aucun inconvénient à la candidature de Benoit Hamon

Alors qu’elle était parodiée depuis plusieurs jours, la primaire socialiste devient de plus en plus crédible avec l’annonce de la candidature de l’ex ministre Benoît Hamon.

Dans la candidature de Benoît Hamon à la primaire socialiste, il y a une énormité notée. Plusieurs médias avaient relayée l’information en août selon laquelle, l’ex ministre allait se présenter à la primaire, une information qui pouvait susciter des craintes du côté de la présidence de la république et dans la direction du PS qui fait déjà face à une fronde au sein même des socialistes suffisante pour sortir de son sommeil, le chef de l’État.

Alors que la présidentielle est prévue dans 9 mois, plusieurs membres du PS veulent en finir avec François Hollande, car convaincus qu’ils ont la capacité de faire mieux lui en tant que candidat PS capable d’affronter la droite. D’autres préfèrent voir le parti socialiste perdre en 2017 que de voir François Hollande se faire réélire alors qu’il est en perte de vitesse.

Plusieurs justifications

Cependant, l’entourage de François Hollande n’est aucunement inquiété par la candidature annoncée de Benoît Hamon. Même le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis n’en est pas inquiété pour autant. Pourquoi ?
Premièrement parce qu’en entrant dans la course à la primaire plusieurs avant Arnaud Montebourg qui pourrait annoncer sa candidature dimanche, Benoit Hamon donne un poids conséquent à la primaire imaginée par Jean-Christophe Cambadélis afin de ne pas être confronté à plusieurs candidatures de gauche.

Au moment où le Premier secrétaire du PS a annoncé cette primaire plusieurs ont soupçonné un piège, considérant qu’il s’agit d’une primaire qui favorisera la faction pro-Hollande. Cependant, mardi soir, Benoît Hamon a indiqué qu’il faisait confiance au Premier secrétaire du parti de gauche sur lequel, il compte pour organiser une véritable primaire, claire. Ce qui fait qu’il accepte cette élection.

La seconde raison est justifiée par le fait que si l’actuel président se présente à nouveau dans la primaire, il doit tout faire pour qu’il y ait plusieurs candidats pouvant représenter un choix pour le parti. Appuyé par les sympathisants des membres du gouvernement, les frondeurs vont alors choisir plusieurs candidats. Benoît Hamon et Arnaud Montebourg sont sur la même embrasure de la gauche dure, et si les deux candidats parviennent à s’entendre sur fait d’une candidature unique le président de la République pourrait se retrouver en difficulté.

La dernière raison évoquée est telle qu’en présentant sa candidature à la primaire du parti socialiste, Benoit Hamon permettra de ramener l’idéologie de gauche, un choix également porté par Jean-Luc Mélenchon et Cécile Duflot.

Troisième ligne de métro à Toulouse : embrouille autour d’un financement

Suite à la présentant du plan de financement de la troisième ligne de métro, Tisséo a invité Blagnac et Colomiers à financer le tronçon Airbus-Colomiers gare.

Présenté le 25 juillet 2016, par Tisséo ce plan de financement pour la troisième ligne a suscité des réactions venant de Landerneau politique. Mais également les villes comme Blagnac et Colomiers, qui sont également concernées par la desserte de l’aéroport et celle de la gare.

Ce plan de financement élevé à 3,8 milliards d’euros il est prévu de financer le développement des transports en commun dans la capitale toulousaine. Ce ces fonds 2,1 milliards seront utilisés pour financer la troisième ligne de métro, un choix qui suscite des doutes. Comme la réalisation de la ligne entre la zone d’Airbus à Colomiers et la gare de la seconde ville du département et le barreau de liaison entre Jean Maga et l’aéroport, pour un coût de 110 millions d’euros.

Par ailleurs, ce nouveau projet ne fait partie du financement des 3,8 milliards d’euros d’investissement de Tisséo, car Sacha Briand, vice-président chargé des Finances à Toulouse Métropole, a souhaité ne pas inviter Tisséo dans ce dossier et de le confier au consortium Casil Europe, premier actionnaire de l’aéroport Toulouse-Blagnac.

141 millions d’euros pour Colomiers gare-Airbus

Par contre, sur le trajet Colomiers gare-Airbus, il ne sera pas facile de trouver les 141 millions d’euros indispensables pour financer le projet surtout que ce montant fait partie des 171 millions d’euros que recherche Tisséo pour le plan transports global. Or l’Autorité qui organise les transports envisage l’obtenir par l’intermédiaire des financements typiques de l’Etat » à « l’amélioration » des coûts en interne… et le financement des « autres collectivités ».

De ce fait, le Conseil départemental de Haute-Garonne, qui s’est indiqué qu’il peut injecter de l’argent, mais sous plusieurs conditions.

La couche d’ozone est en train de se réhabilité

Plusieurs observateurs avaient émis des doutes sur la vraie productivité du Protocole de Montréal qui consistait à réparer la couche d’ozone d’ici 2050.

Mais, plusieurs scientifiques indiquent que le trou d’ozone qui apparaît de façon épisodique toutes les années sur l’Antarctique disparaît progressivement au point de se refermer.

On se rappelle en 1985 quand certains chercheurs s’étaient rendu compte de l’apparition d’un trou dans la couche d’ozone sur l’Antarctique. Mais d’autres chercheurs n’en étaient pas surpris, car en 1974, des spécialistes en chimie (Frank Rowland et Mario Molina) avaient émis des inquiétudes vu qu’ils avaient réalisé que l’instrument chimique de destruction de l’ozone par la projection d’oxyde nitrique était semblable aux émissions de chlorofluorocarbones, ceux qu’on appelle actuellement CFC, qui provoquaient la fission des molécules d’O3 à travers des atomes de chlore. Les recherches menées par les des trois spécialistes ont été reconnues en 1976 par l’Académie nationale des sciences américaine entraînant l’interdiction d’utiliser des CFC comme gaz propulseur dans les aérosols en 1978. D’ailleurs certains pays tels que la Norvège, les Etats-Unis et le Canada ont interdit son utilisation.

La signature du protocole de Montréal

Cependant, la gravité du trou de la couche d’ozone montrait que l’interdiction des CFC était insuffisante et il fallait aussi interdire les hydrochlorofluorocarbones (HfCFC), comme ceux qui portent le nom commercial Fréons vendus par l’entreprise DuPont de Nemours.

Raison pour laquelle, la majorité des pays qui produisent et utilisent le CFC ont signé une charte en 1987 le protocole de Montréal et ont automatiquement lancé sur le marché des produits de substitution.

La Russie ne dispose d’aucune stratégie économique

D’après Boris Titov, délégué du Kremlin pour les droits des entrepreneurs, la Russie ne dispose d’« aucune stratégie » pour affronter « la dépression » à laquelle est confrontée l’économie russe en l’absence de réformes et de relâchement dans les relations avec l’occident.

Alors qu’il fait partie du Conseil économique réuni par Vladimir Poutine, M. Titov affiche une certaine critique contre gouvernement dans un entretien accordé à l’AFP au cours du Forum économique de Saint-Pétersbourg.

Actuellement la situation est complexe, nous ressentons les effets de la situation du marché pétrolier, les bénéfices du pays baissent entraînant la demande intérieure au plus bas et les entreprises enregistrent une baisse de leur demande de marchandises.

On ne peut pas parler de stabilisation pour l’instant, nous n’apercevons même pas encore les signes de la crise, car quelle progresse par pallier. Souvent la situation se calme ou s’aggrave. On remarque d’ailleurs, certains paiements qui tardent. Plusieurs entreprises font face à des difficultés notamment, les entreprises qui sont spécialisées dans la distribution, la consommation.

Cette situation est également ressentie par les fournisseurs, ce qui fait que toutes les retombées de cette crise ne sont pas encore visibles, on s’attend à traverser des périodes complexes. Et si le gouvernement russe ne réagit pas l’économie va connaître une baisse et aller vers la stagnation ou encore la dépression ». les affairistes attendent pour l’instant que Vladimir Poutine puisse réagir sur la réforme d’une économie en branle.

Manifestations à Paris : le premier ministre bandit le bâton de la menace

Le chef du gouvernement, Manuel Valls a averti qu’il risquerait d’interdire les manifestations dans la capitale parisienne suites aux violents incidents qui se sont déroulés contre la Loi Travail, et il a reproché cela à la CGT, qu’il accuse d' »ambivalence » contre les fauteurs de troubles.

Plusieurs individus ont fait des casses pendant le cortège de mardi et ont surtout détruit les baies vitrées de l’hôpital pour enfants Necker, où l’enfant du couple des policiers tués lundi soir par un djihadiste est hospitalisé.

Lors d’un entretien accordé à France Inter, Manuel Valls a mis en cause le service d’ordre de la CGT qui s’est comporté de façon indécise contre les casseurs dont on évalue le nombre de à 700 et 800.

« Quand vous n’avez pas la capacité d’organiser un mouvement, il faut donc éviter d’organiser ce genre de manifestation qui se dégrader », a-t-il expliqué.

« Ces manifestations ne peuvent plus continuer et j’interpelle la CGT, qui hier, n’a pas pu contenir son mouvement », a-t-il poursuivi. « je demande à la CGT de ne plus organiser ce genre de manifestation sur Paris. Selon les cas nous allons prendre nos responsabilités ».

Une famille d’Albanais, menacée par la mafia, et sur le point d’être expulsée

Alors qu’elle est sur le point de se faire expulsée par la justice, la population du village de Valleraugue se dresse contre la décision de justice.

Il s’agit d’un petit village habité par près d’un millier d’habitants dans les Cévennes gardoises. Une famille d’Albanais, habitant la commune depuis trois ans, fait l’objet d’une menace d’expulsion.

D’après France Bleu, cette famille a été sommée de quitter le territoire français, une information également appuyée par le tribunal administratif de Nîmes.

Face au refus de leur droit d’asile, le père Alfred, son épouse et leurs quatre enfants, dont l’âge varie entre 7 et 13 ans, ont déposer un recours, mais la démarche ne fera pas l’objet d’une suspension, et ordonne l’expulsion de la France.

Cette famille ne s’imagine pas repartir en Albanie où ils font l’objet d’une menace venant de la mafia et un pays où ils ont été agressés.

. « Je souhaite vivre ici. L’Albanie, c’est fini », a indiqué le père de famille à France Bleu. Originaire d’Albanie, ce dernier fut policier assez présent dans la lutte contre les mafias.

Pour ce faire, la population a décidé de s’opposer à cette décision d’expulsion. De plus Alfred, effectue des plantations sur un terrain qui lui a été proposé en location.

Le CAC 40 passe au-dessus des 4 500 points grâce aux banques et aux mines

Le marché boursier de Paris a obtenu plus de 0,69% marquant la troisième séance en augmentation consécutive favorisé par l’euro, le pétrole, freinant la cadence comparée aux jours passés.

Malgré qu’elle soit inférieure que pendant les séances passées, la hausse s’est étendue sur les différents marchés européens favorisée par les secteurs de banques et des mines.

Le CAC 40 a obtenu 0,69% à 4 512,64 points, atteignant son niveau le plus élevé depuis un mois et l’Eurostoxx 50 a évolué de 0,31% à 3 071,21 points. Aux Etats-Unis, le Dow Jones perd 0,11% à la clôture de la journée.

Dans le secteur des matières premières, les valeurs relatives aux métaux industriels sont apparues en hausse aujourd’hui. Celles-ci été favorisées par les perspectives des nouvelles décisions de la Commission européenne dédiée à faire face au dumping chinois dans l’acier.

Les Etats-Unis ont déjà revu à la hausse leurs tarifs de douane concernant les taxes d’importations d’acier provenant de la Chine. Plusieurs entreprises ont été visées par cette mesure comme ArcelorMittal avec +6,9% qui a réalisé la hausse la plus importante du SBF 120.

Le secteur financier a aussi contribué au bond de la bourse de Paris, alors qu’il était en baisse à l’entame de la séance.

Qui sont ces hackers qui attaquent le réseau bancaire international ?

De nombreuses banques du réseau Swift ont fait l’objet d’attaques informatiques effectuées via des transferts d’argents véreux reposant sur des virements Swift. Plusieurs indices techniques permettent de savoir qu’il s’agirait d’un groupe de pirates informatiques travaillant avec la Corée du Nord.

De nombreuses banques sont ciblées par des attaques informatiques à travers e monde via le réseau interbancaire Swift (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication). L’information a été communiquée par le réseau lui-même via une lettre envoyée à ses clients. Dans cette lettre il explique qu’une banque commerciale a été attaquée dernièrement.

Plusieurs pirates ont pu entrer dans les systèmes de cette banque afin de lancer des transferts de fonds via le réseau Swift.

D’autre part, ils ont maquillé des déclarations ou des confirmations qu’utilisent les banques pour faire des contrôles supplémentaires, pour ralentir la découverte de la tromperie.

Ceux-ci ont également hacké un logiciel dédié à la lecture PDF pour changer le contenu des messages de confirmation partagés via le réseau Swift.

Au niveau opérationnel, ce piratage est identique à celui qui s’est déroulé en février quand des hackers ont pu dérober 81 millions de dollars de la Banque centrale du Bangladesh en effectuant de faux virements Swift depuis de son compte à la Réserve fédérale des États-Unis transférés sur des comptes aux Philippines.

L’Assurance Maladie : Attention aux mails malhonnête

Les assurés devront faire attention désormais, et devront faire attention, l’Assurance Maladie des Alpes-Maritimes averti ceux-ci contre l’envoi des mails frauduleux. Pour ce faire, ils doivent se connecter au site ameli. Quand ils sont envoyés, ces mails ressemblent à des mails qui proviennent de l’Assurance Maladie et se servent de son logo officiel et présente un lien du site ameli.

Renvoi vers un site frauduleux

En fait, ces mails contiennent un mail qui propose une redirection vers un site qui outre passe, le site ameli, mais il serait en fait, un site frauduleux dont le but est de récupérer des informations bancaires ou encore des preuves d’identité (carte d’identité, permis de conduire, et de domicile et autres…

En plus, il est interdit de répondre à ces mails c’est en fait une méthode visant à escroquer les internautes appelé phishing. Cette technique vise à récupérer les informations secrètes et de les réutiliser.

Les conditions

Les personnes qui ont été victimes d’escroquerie par hameçonnage, doivent le signaler sans tarder sur la plateforme « Pharos » plateforme d’harmonisation, d’analyse de recoupement et d’orientation des signalements).
Grâce à cette plateforme, il sera possible de signaler les sites qui contiennent des informations illicites mais qui reçoivent aussi le phishing.

Banque en ligne : restez connectés avec votre argent !

Avec le développement des nouvelles technologies et d’Internet, de plus en plus de services sont désormais disponibles en ligne. C’est notamment le cas des banques.

Découvrir la banque en ligne

Une banque en ligne est une banque disponible sur Internet avec des accès possibles depuis plusieurs supports : tablettes, mobiles, ordinateurs, … Elle propose les mêmes prestations et services qu’une banque traditionnelle en agence avec la possibilité de se connecter tout au long de la journée.

Toutes les opérations courantes sont possibles depuis son compte : transferts d’argent, relevés bancaires, suivi des prélèvements, épargne, …

Mais toutes les banques en ligne ne proposent pas les mêmes prestations. Pour pouvoir choisir la banque en ligne qui convient au mieux à chacun, l’idéal est de les comparer. Pour ceux qui cherchent à épargner, il faut choisir la banque en ligne qui propose le meilleur taux. Pour certains autres, qui cherchent notamment à se faciliter la vie, une banque en ligne simple et pratique peut être le meilleur choix.

La montée en puissance des banques en ligne

Puisque la banque en ligne propose des services équivalents à ceux des banques plus traditionnelles, elle plaît au plus grand nombre. Les avantages indéniables de ce service ont conquis des millions d’utilisateurs à travers le monde. Depuis quelques décennies, les Français franchissent le pas pour ouvrir leurs comptes sur Internet.

Ce qui fait la force des banques en ligne c’est entre autres les offres proposées. Certaines banques proposent un montant offert pour toute ouverture de compte ou encore des frais de découvert très faibles, c’est ce qui déclenche souvent le passage d’une banque traditionnelle à une banque en ligne. L’ère du numérique ne cesse d’évoluer et promet des offres et services de plus en plus intéressantes pour les utilisateurs.