le concept de l’appropriation culturelle

De nombreux débats tournant autour de ce concept universitaire devenu populaire sur les réseaux sociaux se sont répétés. On le retrouve dans le cinéma, la musique même dans la mode.

Lors de la sortie de leur 23e album au début du mois de décembre intitulé Blue & Lonesome, un album composé de vieilleries blues, les Rolling Stones étaient confrontés à une accusation méconnue pendant leur carrière, mais limitée à tout artifice mondialisé « l’appropriation culturelle » un vrai concept fustigé au cours de l’année 2016.

Il y a 50 ans où Muddy Watters avait traité de voleurs les anglais qui avaient rétabli le mal-être noir en bande son épicurien pour baby-boomeurs blancs. Mais cette colère manifestée par Waters fut méjugée.

Mais c’est au tour de Keith Richards de donner des explications « je considère que le blues ne comporte aucune couleur», réagit il à Rolling Stone, en novembre. Et de se retrouver dans un bourbier en parlant des «esclaves blancs» et sa conception d’un rockeur aussi «noir que le putain d’as de pique»….

Au festival de littérature de Brisbane qui est le plus important événement organisé en septembre, Lionel Shriver, écrivaine américaine vêtue d’un sombrero impressionnant déclare « Je crois que le concept d’appropriation culturelle est une tendance momentanée ».

Celle-ci déclarait qu’elle avait le droit d’écrire sur tout et n’importe quelle culture et d’en donner son point de vue, même si les cela peut choquer certaines personnes sensibles. Un message qui avait poussé plusieurs militants de la lutte contre le racisme à quitter la salle même les tribunes..

Le sombrero

L’auteure avait porté le sombrero pour soutenir deux étudiants de Bowdoin College dans le Maine. Ces derniers avaient été, en début d’année parce qu’ils avaient organisé une «Tequila Party» un événement où les participants avaient porté des chapeaux mexicains. Une attitude qui avait été critiquée par les associations étudiantes et les autorités éducatives considérant que cette «appropriation culturelle» la reléguait à un carnaval raciste.

Alors qu’il fut longtemps réservé aux colloques universitaires, ce concept ajouté à celui de micro agression est maintenant un sujet qui choque sur les campus américains depuis plusieurs années.

Fillon désigne Accoyer et Wauquiez comme dirigeants des Républicains

Vainqueur de la primaire de la droite et du centre, François Fillon a présenté la nouvelle instance dirigeante des Républicains.

Prônant un discours d’ouverture, François Fillon a nommé même les pros Juppé et Pro Sarkozy qui occuperont des postes au niveau du comité politique mais également au niveau d’autres postes.

En vue de la présidentielle de 2017, François Fillon à remobiliser ses troupes en réorganisant le parti à travers un organigramme composé d’anciens compagnons de ses adversaires.

Ex président de l’Assemblée nationale et fidèle compagnon Bernard Accoyer, devient secrétaire général du parti suivi de Laurent Wauquiez premier vice-président.

Isabelle Le Callennec, deuxième vice-présidente

Isabelle Le Callennec, une fidèle filloniste prend le poste de deuxième vice-présidente. Jean-François Lamour, est nommé président de la commission nationale d’investiture. A la tête du comité politique, vous avez Gérard Larcher, le président du Sénat.

Mais personne n’a été nommé au poste de président, comme sa direction revient normalement à M. Fillon, qui se présente à la course de l’Elysée pour la droite.

Bernard Accoyer sera secondé par deux adjoints à savoir, la députée Annie Genevard et Gérald Darmanin ex directeur de la campagne de Nicolas Sarkozy. M. Larcher est appuyé par deux vice-présidents, notamment Bruno Retailleau, président des sénateurs LR et Christian Jacob, président des députés LR.

Gérard Larcher patron du Comité politique

Le président du sénat prend la direction du Comité politique avec Thierry Solère, François Baroin, qui n’est autre que sénateur et président de l’Association des maires de France. Parmi les soutiens de Juppé nommés au comité vous avez Nathalie Kosciusko-Morizet, Virginie Calmels, Jean-François Copé ainsi que Jean-Frédéric Poisson, candidats malheureux de la primaire.

D’ailleurs une photo publiée sur Twitter, montre François Fillon accompagné du Secrétaire général et du président du comité des LR ensuite, les autres membres du parti. Une façon de montrer que le parti vague sur l’ère du rassemblement.

Un dessin d’Hergé mis en vente par la maison de Christie’s

Tintin et le Thermo-Zéro, un des dessins de Hergé sera mis en vente, à partir du 19, novembre à Paris par Christie’s alors qu’il n’a pas été achevé.

D’autres œuvres pourraient également être mises en vente. Il s’agit d’un ouvrage exceptionnel provenant d’On a marché sur la lune que Art Artcurial va proposer la même journée.

En fait, Christie’s va vendre à partir du 19 novembre plusieurs œuvres originales d’Hergé parmi lesquelles figurent un dessin provenant de Tintin et le Thermo-Zéro, un album qui n’a jamais été terminé.

La vente en question sera faite en même temps que d’autres œuvres d’Hergé chez Artcurial avec comme œuvres principales « On a marché sur la lune » dont le prix est estimé entre 700.000 et 900.000 euros.

En fait, cette œuvre est l’aperçu d’un album devenu célèbre chez les fans de tintin. Et, personne ne connaît son histoire. La maison Hergé avait entamé son élaboration vers les années 50 après avoir sorti, Tintin au Tibet. Sauf que ce projet n’avait pas été achevé, car il présente des similitudes avec l’Affaire Tournesol, qui est également tiré des films d’espionnage datant des années 60.

Cet ouvrage raconte l’histoire d’une bombe unique recherchée par les personnages. Pour le développeur du scénario Greg, cet ouvrage explique cette bombe est une fusion de substances chimiques qui sort de la chaleur, y compris dans des endroits où il n’y a pas d’oxygène».

Effervescence ingénieuse

Mais l’histoire n’est pas allée plus loin, car Hergé ne l’a pas achevée. Il s’agit donc de l’un des dessins que la maison de vente Christie’s mettra en vente dont la valeur est comprise entre 200 000 et 250.000 euros. En clair, cette planche allait être la quatrième de l’album, comme il yen 8 au total, les six autres ayant été exposées au Musée Hergé à Louvain-la-Neuve, en Belgique.

Cette planche dessinée au crayon par Hergé montre un Tintin, venir secourir en compagnie de son fidèle chien Milou et son ami le Capitaine Haddock des personnes qui ont fait un accident de la route. Raison pour laquelle, on peut y trouver le côté créatif d’Hergé qui recherche la vraie ligne.

D’autre part, la maison de vente Christie’s vend aussi un dessin original fait à l’encre de Chine et gouache blanche tiré de l’album « On a marché sur la lune », où on voit la fusée lunaire revenir sur terre. Une œuvre d’une valeur comprise entre 350.000 et 400.000 euros.

Le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS organise une vente aux enchères

Depuis plusieurs jours, une vente enchères est en cours au service département d’incendie et de secours des Pyrénées-Atlantiques. Ceux-ci ont décidé de se séparer des 136 lots de matériel parmi lesquels figurent 94 véhicules.

Plusieurs acheteurs

Avant que la vente ne commence, ils étaient plusieurs à attendre devant les locaux du centre logistique et technique des pompiers, à Artix. Mais il n’y avait pas que les acheteurs à la vente aux enchères car il y avait aussi des personnes qui étaient venues satisfaire leur curiosité. Pour organiser sa vente aux enchères, le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS 64) des Pyrénées atlantique a choisi l’hôtel des ventes de Pau.

Pour ce faire, la vente aux enchères était dirigée par commissaire-priseur, Me Patrice Carrère qui n’a pas caché sa satisfaction de participer à cette vente aux enchères « vous m’avez manqué » a-t-il déclaré au début de la vente. En fait, c’est la 6e fois qu’il réalise cette vente pour ce groupement de sapeurs pompier.

« Si cette vente attire autant de monde, c’est parce que les véhicules mis en vente ont bénéficié d’un entretien irréprochable car chez les sapeurs-pompiers les normes de sécurité sont plus renforcées par rapport aux autres institutions qui possèdent plus de véhicules.

Il ne faut donc pas être surpris de voir les prix décoller, mais le plus impressionnant c’est le comportement du SDIS car il a voulu que tout le monde puisse jouir du même privilège avec des prix bas. »

Mais le plus gros lot de cette opération concerne les 94 véhicules, des fourgons pompe-tonne, des voitures moins lourdes, des grands véhicules…

Originaire de Bayonne, François Faut, qui collectionne les voitures est intéressé par un camion Mercedes Unimog 4×4, doté d’un treuil à l’avant, d’une cuve et groupe motopompe placé à l’arrière. «C’est le véhicule qui m’intéresse l’engin qui m’intéresse. Mais son prix pourrait atteindre la mise de 5500 €.

« Il s’agit des derniers Unimog (5) qui restent aux pompiers » explique Bernard Redregoo, le chef du parc automobile du SDIS 64.

Ces véhicules tous terrains qui servaient autrefois à lutter contre les feux de forêts, sont très appréciés par les collectionneurs et les forestiers.

Rappelons que le SDIS organise cette vente aux enchères pour la sixième fois, sa dernière vente remontant à 2013 « Nos véhicules ont atteint leur limite d’amortissement technique et financier.»

Les préfets des Hautes-Pyrénées, des Pyrénées-Atlantiques, des Landes relèvent leurs arrêtés concernant la consommation de certaines espèces de poissons

Désormais, les espèces de poissons telles que le barbeau, le vairon, la silure, la carpe, l’anguille, le brème pourront être vendus et donc proposé à la consommation. Alors qu’un arrêté produit par les préfets des Hautes-Pyrénées, des Pyrénées-Atlantiques, des Landes interdisait donc la vente de ces espèces depuis 2011. Ces poissons étaient pêchés dans l’Adour aval, le Gave de Pau, les Gaves Réunis.

La préfète des Hautes-Pyrénées, Béatrice Lagarde, explique qu’elle a décidé de relever son arrêté suite à l’accord de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) et suite à la demande technique des directions centrales de l’alimentation, de la santé, de l’aménagement, du logement et de la nature, et de la direction des pêches maritimes et de l’aquaculture ».

Ces institutions ont annoncé que ces aliments ne sont pas dangereux pour la santé humaine. En fait, ces préfets avaient décrété des arrêtés en 2011 après la découverte de traces de polychlorobiphényles dans le gras de poissons.

Ces corps très toxiques qu’on appelle aussi pyralènes, qu’on utilise dans les transformateurs, avaient précédemment fait l’objet d’une interdiction pour certaines utilisations en 1970 et ensuite entièrement prohibées en 1987 à cause de leurs effets épouvantables sur le développement du cerveau du fœtus.

Et si les arrêtés ont été relevés c’est parce que les prélèvements effectués ont montré que les teneurs en PCB inférieures ou égales au seuil supporté.

Recommandations de l’ANSES

Parallèlement à la levée des interdictions, La préfète des Hautes-Pyrénées a énoncé les recommandations de l’ANSES concernant la consommation de poissons. Il est donc recommandé de manger deux portions de poisson par semaine qui ont une teneur en oméga 3, en consommant des différentes espèces et en changeant les différents points d’achats.

Les femmes qui allaitent ou qui sont encore en capacité d’enfanter des enfants, en grossesse doivent consommer les poissons d’eau douce 1 fois chaque 2 mois. C’est également cas pour les enfants de moins de 3 ans, les petites filles et 2 fois par mois les autres catégories de personnes. Comme les anguilles sont considérées comme des bio accumulateurs doivent être consommés de façon rare.

Qui a profané les tombes au cimetière de Monein ?

Plusieurs cimetières ont été profanés depuis ce weekend dans les pyrénéens plus précisément à Monein et dans d’autres communes.

Cinq tombes ont été profanées au cimetière de Monein ce week-end. A Bearn, deux autres tombes ont été dégradées et à Aubertin aussi, des tombes ont été détruites.

Cinq tombes ont été saccagées à Lescar. « Aucun écrit, d’épigraphes, n’ont été laissés, mais il n’y avait que les caveaux qui avaient été ouverts, détaille le maire de l’agglomération, Christian Laine. Il ya certains cercueils qui ont été détruit, d’ailleurs, la police a trouvé un bout de bois près de l’un des cercueils »

Des profanations à Aubertin

Mais les auteurs de ces actes de vandalisme ne se sont pas arrêtés aux villes citées plus haut, puisqu’ils se sont attaqués une semaine après aux cimetières situés près des coteaux du Jurançon. « Les ossements n’ont pas été déplacés par contre, les tombes ont été cassées souligne Florent Bernadas, conseiller municipal d’Aubertin. On a vu plusieurs stèles entrouvertes, des dalles mal placées, des croix mises à l’envers, des vases cassés. »

C’est une habitante qui se rendait au columbarium au cimetière qui a remarqué ces actes. Aussitôt, elle a lancé l’alerte. « Elle s’est aperçue que l’urne de son époux avait été cassée au sol. De nombreuses portes du columbarium ont été détruites. » À part les bris, ce sont plus de dix tombes qui ont été détériorées. « Nous avons encouragé les familles à porter plainte », ajoute le conseiller municipal. L’enquête sera diligentée par les gendarmes de Gan.

« Ces actes doivent être l’œuvre d’un groupe bien organisé »

La semaine dernière, pendant le week-end, c’est le cimetière de la commune de Monein qui a été la cible des casseurs. La bas la scène est encore plus grave, car il ya eu des ossements qui étaient hors des cercueils.

Vu le nombre d’actes de profanations qui ne fait que s’élever, le parquet a considéré qu’il s’agit d’un seul et unique groupe qui mène ses actes. Pour ce faire, elle a réunit ces trois actes dans une seule enquête. L’affaire est entre les mains de la brigade de recherche de la gendarmerie d’Oloron.

Les salles de cinéma en Occitanie sont les plus fréquentées en France

Le CNC a indiqué dans un rapport publié récemment que les salles de cinéma ont été fréquentées par plus de 17 millions de spectateurs en 2015 dans la région. A Toulouse et à Montpellier, ils furent seulement 9,5 millions à avoir fréquenté les salles de cinéma. Ce qui permet à l’Occitanie d’occuper le troisième rang des régions françaises où le cinéma est le plus suivi.

En 2015, les salles obscures de la région Occitanie ont accueilli, 16 950 000 spectateurs si l’on tient compte des résultats régionaux et départementaux dévoilés par le Centre National du Cinéma et de l’Image Animée (CNC).

La région où les salles de cinéma sont très fréquentées c’est la région des Pyrénées, alors que l’île de France a enregistré 53,86 millions et l’Auvergne-Rhône-Alpes, 24,68 millions. Mais au niveau national, une chute est enregistrée comparée à l’année 2014.

Les films américains préférés en partie

En 2015, 209 salles de cinéma en Occitanie ont projeté plus de 2004 films, parmi lesquels, figurent les 600 films inédits. Il faut aussi souligner que les salles de cinéma occupent une place non négligeable.

Montpellier et Toulouse en tête

Ce sont deux régions où on trouve de grandes villes, où de plus de en plus de salles de cinéma projettent des films variés. En Haute-Garonne, 5,5 millions de cinéphiles sont allés suivre des films au cinéma. Dans l’Hérault et à Montpellier, les salles de cinéma ont accueilli plus de 4 millions de téléspectateurs et enfin en Lozère, les salles de cinémas n’enregistrent que 135 558 entrées dans l’année.

Plusieurs salles assez équipées

A part les statistiques basiques concernant la fréquentation, il est important de voir le rapport des équipements. Il existe en Occitanie, 143 cinémas qui représentent un patrimoine. Dans le Gers les 16 salles de cinémas projettent des films d’art et d’essai, avec une importante partie part de marché de 35%. Normal, car dans cette région, le ticket d’entrée ne coute que 5,05 euros en moyenne. Par contre, les salles de cinéma situées dans les zones rurales bénéficient d’importantes subventions. Il s’agit de moyens nécessaires à la maintenance des salles dans les petites villes, malgré leur cout énorme à la fin.

Mais que l’on ne s’y trompe pas, ce sont tout de même les multiplexes qui drainent le plus grand nombre de spectateurs dans la région comme en France.

La planète la plus proche de la terre serait composée d’eau en partie

Plusieurs scientifiques ont essayé de réfléchir sur notre Proxima b, dont la découverte a été faite pendant cette période estivale avec des informations très fragmentaires.

Très peu d’informations fusent sur cette planète qui a été découverte pendant cette période estivale. Celle-ci se trouve à 4,2 années-lumière de la terre, en orbite autour de l’étoile la plus attenante du Soleil, Proxima du Centaure. Sa taille est plus petite que celle de la terre, avec une lumière six cent moins forte que notre planète.

Par contre, Proxima b orbite est plus proche d’elle par rapport à la terre et le soleil. Tout simplement parce qu’il lui faut 11 jours pour faire le tour sur elle-même.

Sa température serait située entre – 30 et – 50°C. Par exemple, s’il n’existait pas d’atmosphère, on aurait une température de -15°C en surface. De façon approximative, la masse de cette planète est proche de celle de la terre (x1, 3).

Grâce à ses informations très peu nombreuses, les scientifiques du laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM) et du département d’astronomie de l’université de Cornell, ont publié leur étude dans The Astrophyscial Journal Letters. «Nous sommes partis du fait que c’était un univers rempli de roches et pas composé de gaz», détaille Bastien Brugger, initiateur de cette étude. «Ce qui est impossible, mais il ne sera pas possible de trouver une vie sous une forme identique à celle que l’on connaît.»

Planète océan ou planète métallique?

Pour l’instant, il n’est pas possible de connaitre la composition de cette planète. Pour ce faire, « nous sommes partis de l’existant : le système solaire » ajoute le jeune scientifique.

On retrouve des deux côtés, Mercure, la planète qui est plus rapprochée du soleil et les lunes froides de Jupiter. Dans le cas de Mercure, il s’agit d’une planète composée d’un noyau en métal recouverte partiellement de roches. La seconde planète comporte des planètes océans avec en partie de l’eau liquide et glacée qui cache une forme de roche composée de fer en partie.

Quand on ajoute Proxima b le résultat donne une planète assez petite par rapport à la Terre avec un center métallique de 4500 km de rayon et une mince couche de roches silicatées de 1500 km.

Alain Juppé explique le contenu de son projet de société pour la France

Présenté comme un candidat gentil ou mou par son adversaire aux primaires, Nicolas Sarkozy, le maire de Bordeaux Alain Juppé ne souhaite pas être enterré et a indiqué qu’il assume son « identité heureuse ».

Considéré comme le favori à la primaire chez Les Républicains Alain Juppé veut utiliser ce concept comme une des orientations les plus importantes de sa campagne en plus de l’éducation et de l’économie. Le virage qu’il opère en changeant sa stratégie ne passe pas inaperçue.

Pour lui l’identité heureuse est d’abord une façon de voir l’avenir de façon évidente sans sombrer dans le pessimisme en vue d’améliorer l’homogénéité sociale en France. Il s’agit d’un projet de société dont la finalité est de permettre aux immigrés de s’intégrer dans le respect de leur diversité et sans mettre de côté leurs origines pourvu qu’ils partagent la langue, la laïcité, les valeurs de la république. Or ce concept est différent de celui défendu par M. Sarkozy qui veut complètement l’effacer. Et M. Juppé déclare qu’il n’est pas bon de «  vouloir supprimer les origines ». « L’identité française est unique, elle est née à la suite d’un combat, d’une entente avec en plus, la pluralité des racines et la cohésion d’un pays » ajoute-il.

Recevant tout le temps des attaques de la part du camp de Sarkozy, Alain Juppé a indiqué qu’il ne met pas de côté les difficultés par lesquelles, certains pays passent pour éviter que ses adversaires n’aient de la matière pour l’attaquer. « Je sais ce qu’il faut pour la France et je sais ce par quoi les français passent et comment ils vivent le chômage » a-t-il indiqué en parlant de la hausse du chômage, la dévalorisation de l’école républicaine, l’augmentation de l’insécurité ».

Améliorer les contrôles aux frontières

Très circonspect dans ses dires, Alain Juppé a déclaré qu’il apprécie l’accueil fait par la France aux migrants, il apprécie aussi le côté ferme. Il considèrent que les immigrés doivent s’intégrer pour faire partie de la société ». Mais pour atteindre ces objectifs, certaines conditions doivent avant tout être remplies comme une meilleure gestion des flux migratoires, l’établissement d’un dispositif de quotas, soumis à l’approbation d’un vote à l’assemblée qui va décider tous les ans de la capacité d’accueil de la France et une baisse de la durée d’examen des demandes d’asile ou un raffermissement des conditions de titre de séjour… d’autres conditions ont été proposées par le potentiel candidat à la présidentielle de la droite.

Le coût de la rentrée 2016 serait plus cher pour les étudiants

La Fage qui mène chaque année, une étude sur le coût de la rentrée étudiante, a évoqué une hausse de 1,01% aggravée surtout par les dépenses courantes et les loyers.

Les étudiants vont devoir faire avec, la rentrée 2016 sera plus cher que celle de l’année 2015. Rappelons que l’Unef avait déjà publié le 16 août, un rapport sur le coût de la rentrée 2016. C’est maintenant au tour de la Fage de dévoiler ses résultats.

La rentrée 2016 coûtera 1,01% de plus pour les étudiants soit 2359,85€, par rapport à la rentrée 2015, révèle l’étude qui indique aussi qu’un écart moins coûteux est noté entre la région parisienne avec 564,73 euros et la province où le coût est de 2 282,64 euros.

Cette hausse est expliquée surtout par la croissance de l’alimentation et des produits de la vie quotidienne fixée à + 3,43 % et celle des loyers établis à + 1,41%. « La hausse des loyers en Ile-de-France est réduite grâce à un encadrement des loyers dans Paris », souligne toutefois la fédération. En 2015, la première enquête affichait une réduction importante du coût de la rentrée de 6,80%, provoquée surtout par l’encadrement des frais d’agence immobilière qui occasionné une baisse moyenne de plus de 42% des coûts des prestations des agences au cours de la location d’un appartement.

Les classes moyennes accusent le coup

Quant aux frais relatifs à la sécurité sociale, à la rentrée des droits d’inscriptions et au ticket RU », la fédération a apprécié cette année, une hausse équilibrée de 0,52%.

Par contre, la Fage est préoccupée par « une fragilisation servile » des étudiants, tout en indiquant qu’un sur quatre est obligé de travailler pour s’en sortir. Toutefois, elle demande que le système de bourses actuel soit revu pour venir en aide aux étudiants qui proviennent des milieux modestes « car ils accusent le coût face au système ».