Actualités

5 conseils qui feront payer votre locataire

illustration

Acheter et mettre en location un logement n’est pas toujours une mince affaire. Afin de se prémunir des possibles impayés, mieux vaut appliquer quelques judicieux conseils. Que vous louiez une maison ou un appartement, vous avez le droit, en tant que propriétaire, de prendre des précautions et des mesures en vue de faire payer votre locataire.
Acheter en vue de louer son bien ne sera plus un casse tête !

Choisir son locataire

Avant de louer votre bien immobilier, les visites de vos potentiels locataires peuvent être nombreuses. Prenez le temps de sélectionner les profils qui vous semblent en mesure de vous payer les loyers.
En tant que bailleur, vous êtes en droit d’exiger les 3 dernières fiches de paie de votre futur locataire ainsi que sa déclaration d’impôt sur le revenu.

Son contrat de travail peut également être demandé afin de se renseigner sur la durée de son embauche.

Sachez qu’il est d’usage de louer un bien immobilier lorsque les revenus mensuels du futur locataire atteignent au moins 3 fois le montant du loyer.

Dresser un contrat en bonne et due forme

Dans ce document écrit qu’est le contrat de location, précisez quel jour du mois le locataire doit payer son loyer. Faites le payer à l’avance, c’est à dire en début de mois pour le mois à venir.

Vous pouvez également mentionner dans ce contrat que le locataire vous devra des intérêts en cas de retard de paiement.

Enfin, si vous avez plusieurs locataires (un couple par exemple), ajoutez dans le contrat qu’ils sont solidairement responsables au cas de loyers impayés.

Relancer le locataire en cas d’impayés

Avant d’entamer une procédure, il est de bon ton de directement contacter son locataire, soit par téléphone, soit par courrier ou par mail, afin de trouver une solution à l’amiable en ce qui concerne les loyers impayés.
Ensemble, locataire et bailleur peuvent s’arranger pour échelonner la dette, par exemple.
Vous pouvez également, sous certaines conditions, solliciter la caution afin de vous faire payer.

N’oubliez pas de poser, par écrit, les termes de l’accord dans un document daté et signé par les deux parties.

Faire appel à des dispositifs d’aide

SOS impayés de loyers – 0 805 160 075 – est un service téléphonique gratuit mis en place depuis quelques années par le Ministère du Logement. Il permet aux locataires et aux propriétaires de bénéficier de conseils éclairés et d’un accompagnement adapté à leur situation grâce à une mise en relation rapide avec un juriste de l’ADIL (Agence Départementale d’Information sur le Logement).

Ce service renseigne les propriétaires en amont sur certaines précautions à prendre lors de la signature du bail afin de limiter les risques d’impayés.

En tant que propriétaire, vous pouvez également orienter vos locataires vers des dispositifs d’aide comme le Fonds de solidarité pour le logement (FSL). Le FSL permet d’apporter une aide financière à des locataires en difficulté pour faire face aux charges liées à la location d’un appartement ou d’une maison.
Pour solliciter une telle aide, le locataire devra se tourner vers le Conseil général du département.

Faire appel à un juge

Si les solutions amiables n’aboutissent pas, vous avez toujours le possibilité de faire appel à un avocat afin d’aller chez le juge de paix.

Vous devez simplement déposer une requête et laisser un huissier s’occuper de la convocation de votre locataire.

Avec une telle mesure, vous pourrez évidemment demander le remboursement des loyers impayés. Mais, vous pourrez également ordonner la résiliation du contrat de location.

Article précèdentArticle suivant
Aude
Aude. Je vis à Foix. Créatrice de ce site internet pour vous tenir informés sur l'actualité de notre magnifique région !